Pour se protéger des futures mobilisations, le gouvernement s’arme de nouvelles lois répressives : projet de “loi de sécurité globale“, amendement “anti-blocage” dans la LPR (loi de programmation de la recherche), loi « séparatisme » remettant gravement en cause le droit d’association et le droit à l’information. Face à ces attaques le collectif savoyard contre la répression répond à l’appel national de la Marche des Libertés : rassemblement 14h30 Palais de Justice à Chambéry (puis convergence éventuelle avec la manif précarité…)

Tract antirep 5 12 2020